De la réussite des acquisitions

Vector graphic of idea tree with colorful bulbs as solutions

En ce moment bonheurs et malheurs font que des cessions d’entreprises se réalisent ou se préparent.

Or, l’acquisition d’une entreprise par une autre entité, groupe, concurrent, … souffre souvent de faiblesses qui se révèlent avec le temps ; on peut en noter quelques unes :

  • désengagement de la précédente direction qui, si elle reste à bord, promet, sans tenir, la bonne transmission des savoirs,
  • communication confuse et mal préparée au niveau des équipes en place qui se téléscope entre l’ancienne équipe, et le nouveau groupe
  • déploiement à distance des nouvelles méthodes, imposées par un management désigné, en oubliant les fondamentaux de considération individuelle, gage d’engagement collectif

Les conséquences sont elles aussi souvent les mêmes :

  • les talents quittent la structure
  • les clients historiques les suivent
  • les équipes qui restent se désengagent

Pourtant, cette situation n’est pas irrémédiable ; transformer le Risque en Opportunité est possible ; comme souvent 80% de préparation et 20% d’action peuvent être une bonne mesure.

Voici quelques pistes au niveau du commerce :

  • revisiter le mix clients et leur contribution effective, la marge, la raison de leur fidélité, segment par segment : est-ce le service premium ou le prix anormalement bas ?
  • revisiter le mix produit, là encore la contribution en marge, l’avantage concurrentiel, la supplychain et la gestion des stocks associée ?
  • reposer les bases du Tryptique vision, mission, stratégie, impactés par l’intégration de la nouvelle entité au sein des autres structures, et s’assurer que rapidement les équipes soient alignées sur celui-ci,
  • (re)faire confiance à ses équipes afin qu’elles vous fassent confiance, c’est dans ce sens-là que ça marche

Tout cela vous parle ? n’attendez plus, construisez les bases d’une dynamique de transformation qui amène rapidement engagement individuels des nouvelles entités, et résultats collectifs pour une acquisition bien engagée.

Commencez par évaluer la situation de votre (nouvelle) filiale ici

Et pourquoi pas envisager de vous faire accompagner par des spécialistes métiers, expérimentés du secteur d’activité, pour accélérer la transformation

Bonne Transformation

Pascal

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :